« Nous n’avons besoin ni d’employeurs, ni d’actionnaires pour produire »

Bernard Friot est un économiste hétérodoxe, c’est pour ça que sa pensée est si peu connue. Les médias, porte-parole de la religion capitaliste s’en méfient. Son analyse sur « le salaire à vie » bouscule les tenants « d’un revenu universel », que l’économiste qualifie de « roue de secours du capitalisme ».

Économiste et sociologue, Bernard Friot défend depuis de nombreuses années une alternative au capitalisme, qu’il a théorisée à partir de son sujet de prédilection : la sécurité sociale. Contrairement à la proposition du revenu de base qu’il qualifie de « roue de secours du capitalisme », la solution du salaire à vie s’inscrit autant dans une refonte complète de notre rapport à la propriété que dans une démarche de suppression de notre aliénation au marché de l’emploi, au profit de la valorisation du travail. (lire la suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *