Causerie gesticulée (nouveau-nouveau)

« Les pingouins ne portent pas de costard – Du bonheur au travail… Au management agile »

Une causerie gesticulée de Christophe Abramovsky.

Dans cette causerie gesticulée, sorte de coaching absurde, la démonstration autour de la valeur travail nous rappelle que tout cela est une construction historique, que l’utilisation, réelle, des profils psychologiques de la psychiatrie par les managers renvoie à la folie de management lui-même. Et au nom du bonheur, l’entreprise devient le lieu de l’aliénation totale, grâce à la psychologie positive qui gagne de plus en plus de terrain, et nous empêche de penser.

Déjanté

Un spectacle presque sérieux, avec une certaine histoire mythologique du travail, une démonstration un peu scientifique, des concepts du management drôles de vérité et une propension à l’absurde furieusement délicate. Bref, une heure de causerie, de gesticulations, de rigolo-cogitations, pour mieux parler du travail, et se mettre en mouvement.

Un format court (1h)

La causerie gesticulée (1h) est la mise en bouche pour que se libèrent toutes les paroles autour de la question du travail (conditions, souffrance, emploi, salaires, retraites…) Après le spectacle, c’est le temps du débat, des échanges autour des expériences de chacun, des questions d’actualité, des lois et réformes…
Un format pour les heures d’information syndicale (HIS), les AG, les temps de formation, mais aussi les festivals, et tous les lieux où la démocratie s’invite.

De l’éducation populaire

Après le spectacle, des outils d’éducation populaire sont possibles :

  • Le théâtre forum : A partir d’une situation de travail insatisfaisante, le groupe expérimente différentes alternatives par le jeu théâtral.
  • La conférence populaire : Explorer une question en travaillant par petits groupes, et à partir de ce savoir collectif envisager les pistes d’action.
  • L’entraînement mental : Analyser une situation problème, articulée entre Logique, Dialectique et Ethique.
  • Ou échanger, tout simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *