Dis-moi ce que tu fais, je te dirai de quoi tu mourras

« Il faut libérer le travail ». L’injonction du Président Macron est claire. C’est de flexibilité dont il parle, et se faisant, de précarité. Cela ne parvient pas à nous surprendre, on apprend par l’excellente revue Santé & Travail que ce sont précisément les travailleurs intérimaires des métiers du bâtiments qui décèdent prématurément.

« Une étude de Santé publique France publiée en avril met en évidence les secteurs d’activité où l’on décède prématurément ainsi que les principales causes de ces décès. Conclusion : mieux vaut éviter de travailler dans la construction… »

lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *